NtuyagaL'accusé "est allé chercher les casques bleus au camp Kigali"

L'ex-major Bernard Ntuyahaga a reçu comme mission d'aller chercher en minibus, au départ du camp Kigali, les dix casques bleus belges qui y seront tués, a indiqué mercredi devant la cour d'assises un ex-officier de l'armée rwandaise. Le sous-lieutenant Grégoire Munana contredit ainsi la version de l'accusé qui a toujours affirmé qu'il les avait pris en charge par hasard sur la route alors qu'il se rendait, à partir de son domicile qu'il n'avait pas quitté la nuit précédente, à son travail au camp Kigali.

Le témoignage de M. Munana, qui a été témoin du massacre des dix casques bleus belges le 7 avril 1994 au camp Kigali, est néanmoins empreint de contradictions. M. Munana a varié dans ses auditions successives. En 2004, il avait indiqué, qu'en allant désarmer les casques bleus qui assuraient la protection de la Première ministre, M. Ntuyahaga assurait ainsi une mission qui était de faciliter l'assassinat de cette dernière. Mercredi, il a indiqué qu'il fallait aller chercher les casques bleus car ils étaient attaqués.

© Source