accident_avion_camerounCAMEROUN
Agence Reuters à YAOUNDE

Le gouvernement camerounais fait savoir que les enquêteurs ont retrouvé l'enregistreur de conversations de l'avion de la compagnie Kenya Airways qui s'était écrasé début mai dans la forêt dense du Cameroun, tuant ses 114 occupants.

Comme mentionné dans un communiqué signé par Mr Dakolé Daissala, ministre des Transports, l'enregistreur de conversations dans le poste de pilotage a été retrouvé sur le site de l'accident le 15 juin 2007.

Le ministre Dakolé Daissala ajoute que "les dispositions sont en cours pour l'acheminement de l'enregistreur au laboratoire du "Transportation Safety Board Canada-Engineering' à Ottawa pour son décrytage".

L'on se souviendra que le Boeing 737-800, qui n'était en service que depuis six mois, a chuté non loin de l'aéroport de Douala, peu après avoir décollé à destination de Nairobi par mauvais temps, dans la nuit du 4 au 5 mai.

Les équipes de recherche avaient déjà récupéré une première "boîte noire", l'enregistreur des données de vol, mais l'enregistreur de voix doit contenir les dernières minutes de conversations entre le pilote et le copilote, ce qui devrait aider à faire la lumière sur la cause de l'accident.

Les efforts pour retrouver ce second enregistreur ont été gênés par les pluies abondantes qui remplissaient rapidement les cratères dégagés par les équipes de recherche, ce qui transformait le site de l'accident en un bourbier.