Fille_m_re_10_ansUne fille mère, agée de 10 ans
© Le Potentiel

La prostitution des filles mineures dans les mines artisanales du diamant au Kasai Oriental, prend de l’ampleur et inquiète.

Après les mines artisanales de la localité de Bena-Madiatu, de la cité de Tshishimbi, en territoire de Lupatata, de la cité Lwamwela , de chefferie de Bakwakalonji à Tshilenge, c’est actuellement le tour de Bakwa-Bowa secteur de Nsangu, territoire de Katanda, district de Kabinda, qui est concerné par le phénomène « Tumpatu » allusion faite aux cannetons, circulant souvent en série.

Les mines se trouvent inondées de petites filles dont la tranche d’âge varie entre 9 et 13 ans.

Des enfants généralement en rupture avec leurs familles et conduites dans les mines par des femmes dites d’affaires qui entretiennent des restaurants de fortune dans ces milieux.

Après leur aide dans ces restaurants et bistrots, les jeunes filles pour arrondir leur mois se livrent à la débauche en menant une vie sexuelle dangereuse et incontrôlée.

Le chef coutumier Ntumba Tshipinda qui s’est confié à l’Acp dernièrement au sujet de cette pratique a lancé un vibrant appel à la brigade de bonnes mœurs pour freiner la progression de pratique.