carte_identit__RDCNous  lançons ce cri d’alarme  pour les hommes de bonne volonté qui peuvent aider le Congo à retrouver sa nationalité.

1. Depuis l’avènement de Mobutu, on a vu un virage à une destination inconnue; mêmes  les belges et occidentaux ne s’attendaient pas à ça.

Car tout le monde s’attendait à pacifier le pays en éloignant les politiciens apprentis de certaines sources de pouvoir pouvant les aider à continuer l’anarchie au pays.

2. Tout d’un coup, Mobutu propulsa au pouvoir un étranger au nom de Bisengimani, comme son Directeur du Cabinet du Président de la République ; il resta à ses cotés pendant 12 ans.

Entre-temps, on  a vu les sociétés à tendances rwandaise se multiplier au pays avec les capitaux de Mobutu, C’EST-A-DIRE congolais.

Toutes ces sociétés fonctionnaient avec le label présidentiel. En conséquences les congolais  ne savaient pas ce que leur président faisait, ils étaient éloignés des affaires de leur propre  Pays, au niveau local et international jusqu’aujourd’hui, cela pendant 32 ans.

3. La réaction des congolais était que Mobutu soit mis hors d’état de nuire. Voilà que conscient de cette menace populaire, Mobutu entrepris les démarches pour désarmer le pays.

Très malin et riches des moyens que le pouvoir lui donnait; il tribalisa tout le pays à tous les niveaux. Les conséquences les congolais commencèrent à se haïr et à se maudire.

Ainsi profita –t-il pour licencier tous les militaires en disant que ce sont des baluba, ses soi-disant adversaires.

On a vu des mongo, gombe, bakongo, shabiens, kivutiens, kisanganiens, bandudouiens…tous mis  a la retraite force au nom des baluba. Le pays est resté sans armée et sans défense.

4. Voilà Kabila qui arrive avec d’autres étrangers (rwandais, burundais et ougandais) derrière. Ils prennent le pouvoir, ils changent de nationalité, ils s’installent … plus tard ils vont se laisser élire au nom des congolais par les congolais.

Mais le pouvoir élu par les congolais, au lieu de servir les congolais continuent à nuire aux congolais et favoriser les étrangers Les congolais abusés malignement, ont cru résister, mais l’ennemis n’est pas bête, il est trop malin.

On peut dire que les congolais ont tué les autres congolais au nom de la loi sans savoir qu’ils faisaient le travail pour les étrangers

5. Aujourd’hui, on voit comment diabolique est apparu cet esprit de nuire et d’arracher ce que les congolais possèdent encore, à savoir sa NATURELLE NATIONALITÉ.

LES NON CONGOLAIS AU POUVOIR menacent et tuent ; ils confèrent aux congolais qu’ils aiment leur propre nationalité congolaise.

A titre d’exemple, un gbwaka, un mongo, un libindja, un gombe, bundja, lokele, un dishi, un malemba kulu, un kabongo, un mutandu, muyombe, msimanyimba, un musingombe, un buta, un mushi, un nande… deviennent  congolais de par la volonté de l’occupant; cela au su et au vu du Président élu par les congolais pour les congolais.

Tandis que ceux qui confèrent la nationalité n’étant pas congolais, attirent beaucoup d’autres nationalités étrangères à gouverner le pays avec leur propres nationalités respectives, en s’appelant aussi congolais.

Sic ! DOUANES, IMPÔTS, TAXES, TÉLÉPHONES, ADMINISTRATION PUBLIQUE, JUSTICE, AMBASSADES, ONU, SONT GÉRÉS PAR LES ÉTRANGERS au nom du Congo ; pendant que les congolais ne savent rien de leur propre pays.

6. Au lieu de s’occuper de cette histoire si grave au pays, on distrait le peuple en lui parlant des sottises. On menace les congolais qui ont acquis une double nationalités qui ne sont pas au pouvoir; tandis que tous les dirigeants en ont trois ou cinq dans leurs  poches. Les étrangers qui en ont dix sont félicités et décorés.

LES ÉTRANGERS NE DOIVENT PAS DONNER LA NATIONALITÉ CONGOLAISE AUX CONGOLAIS !

7. A quand l’Établissement du peuple dans ses droits ? A quand le respect du peuple meurtri? Nous demandons au parlement de revoir la chose et de donner au peuple congolais sa dignité. Nous demandons aux agences internationales d’instruire des occupants à libérer les âmes et consciences meurtries du Peuple congolais.

© Professeur Mangala