osiris_isis_nepthsSource THOTEP :
http://www.thotep.com/article.php3?id_article=339
http://www.thotep.com/article.php3?id_article=335

Paris, le 28 juillet 2007

Après l'ignoble insulte faite par le président "démocratiquement élu" de
la République française aux enfants du Continent Mère de l'Humanité, dans le pays symbolique de Gorée, dans les lieux symboliques de l'Université Cheikh Anta DIOP de Dakar au Sénégal, une mise au point s'impose.
La colonisation et l'esclavage sont un programme idéologique qui prend son essence dans le Pentateuque, c'est-à-dire dès les premiers textes de l'Ancien Testament: Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome.

Il suffit de lire ou relire quelques versets pour comprendre la profondeur de cette idéologie.

De l'ancien testament à nos jours, en passant par Christophe Colomb ou Victor Hugo et Napoléon, le peuple Noir (ou Kémite) dans sa globalité et l'Afrique ont été offerts en pâture aux autres peuples.

Il ne s'agit pas, ici, de savoir si ce qui est écrit dans l'Ancien Testament est vrai ou pas.
Il ne s'agit pas de mettre en évidence les nombreuses et flagrantes incohérences de ces livres qui mélangent dans une même époque des récits vrais ou faux d'époques très diverses.
Mais il s'agit de bien comprendre qu'au jour d'aujourd'hui, en 2007, des peuples fondent leur politique sur ces écrits sans en rejeter ou dénoncer les versets sataniques; pis, ils en revendiquent "l'héritage divin"

Genèse chapitre 9 versets 18 à 27

Esclavage : Canaan, la descendance de Cham (les Kémites ou Noirs), est condamné à l'esclavage perpétuel parce que Cham a découvert son père Noé saoul et nu. Celui qui ne boit pas, Cham, est accusé et puni; celui qui  se saoule, Noé, est encensé.

Genèse chapitre 12 versets 1 à 9 &

Deutéronome, chapitre 12, versets 29

Colonisation : le pays de Canaan est "offert par Dieu" à la descendance d'Abram.

Genèse chapitre 12 versets 10 à 20, chapitre 13 verset 1

Tromperie et Pillage de l'Egypte (Kemet) : Après que le Pharaon ait accueilli Abraham et sa famille suite à la famine qui s'était installée au Pays de Canaan que "Dieu venait de leur donner" (mais qu'en ont-il fait de ce beau "cadeau divin"? Quand a commencé cette famine, qui a causé cette famine ?), le Dieu d'Abraham frappe de grandes plaies le Pharaon "pour avoir pris sa femme". Pourtant Abraham  avait menti au Pharaon et ne lui avait pas dit que cette belle femme, Sara, était sa femme et qu'il [Abraham] l'avait "prise" ... au pays de Canaan (verset 10).
Là encore, celui qui commet la faute [le mensonge] accuse la victime.

Et la fourberie ne s'arrête pas là, car le livre programme "s'émeut" que Abram ait été "reconduit à la frontière avec tout ce qu'il possédait". Et ce "tout ce qu'il possédait n'était pas rien"  puisque "Abraham était très riche en troupeux, en argent et en or".  Ce tour de passe-passe ne réussit pas à cacher le pillage systématique des terres visitées "données par Dieu" et vite dépouillées.
Et là encore, celui qui commet la faute [le pillage] accuse la victime.

Exode chapitre 1, versets 1 à 10

Se faire accueillir puis pourrir son hôte de l'intérieur: Le peuple accueilli par Kémet (l'Egypte) a entrepris de se multiplier et de devenir "de plus en plus nombreux et puissants, au point que le pays en fut rempli" (verset 7).

"Il combattrait contre nous pour ensuite sortir du pays" décrit l'inquiétude des Egyptiens face à un peuple visiblement connu pour être des pilleurs.

Exode chapitre 3, versets 21 et 22

Spoliation de Kémet (l'Egypte) ordonnée par Dieu et fourberie "divine": "Je ferai gagner à ce peuple la faveur des Egyptiens, et quand vous partirez, vous ne partirez pas les mains vides... vous en dépouillerez les Egyptiens".

Exode chapitre 4, versets 21 à 23

Un Dieu machiavélique qui rend [plus] méchant le soi-disant ennemi de son peuple pour mieux se venger : "Mais moi, j'endurcirai son coeur à Pharaon (comment, par quels actes ignobles ?) et il ne laissera pas partir le peuple"

Et comme Pharaon ne laissera pas partir le peuple, alors Dieu promet de faire périr le fils premier-né de Pharaon.

Exode chapitre 7, chapitre 11

Génocide "divin" contre Kémet : Le Dieu qui a endurci le coeur de Pharaon empoisonne l'eau du fleuve et tue les poissons. Il tue tous les premiers-nés du pays, que ce soit ceux de Pharaon, des servantes ou du bétail.

Deutéronome, chapitre 12, versets 2 et 3, 29

Génocide culturel ordonné par Dieu, effacement de l'Histoire : "Vous abolirez tous les lieux où les peuples que vous dépossédez auront servi leurs dieux ... Vous démolirez leurs autels, leurs stèles, leurs pieux sacrés, vous les brûlerez, les images sculptées de leurs dieux, vous les abattrez, et vous abolirez leur nom en ce lieu"

Voilà pourquoi aujourd'hui les Kémites ne connaissent pas leur Histoire.

Bulles papales de 1452 et 1493

http://www.un.org/french/WCAR/e-kit/indigenous.htm
http://www.africamaat.com/article.php3?id_article=220

Colonisation, Pillage et Esclavage en parfaite continuité avec l'Ancien Testament : Avec les bulles papales de Nicolas V au roi du Portugal en 1452 et de Alexandre XI au roi d'Espagne en 1493, les Papes prennent le relais de Dieu dans la machine à coloniser.

"Nous avions jadis, par de précédentes lettres, concédé au Roi Alphonse, entre autres choses, la faculté pleine et entière d’attaquer, de conquérir, de vaincre, de réduire et de soumettre tous les sarrasins (c-a-d les Nègres), païens et autres ennemis du Christ où qu’ils soient, avec leurs royaumes, duchés, principautés, domaines, propriétés, meubles et immeubles, tous les biens par eux détenus et possédés, de réduire leurs personnes en servitude perpétuelle (...) de s’attribuer et faire servir à usage et utilité ces dits royaumes, duchés, contrés, principautés, propriétés, possessions et biens de ces infidèles sarrasins (nègres) et païens (...)"

Christophe Colomb (de son vrai nom Cristobal COLON)

Pillage et Colonisation chrétienne dans la droite ligne de l'Ancien Testament, sans rupture!
Cristobal COLON, père de
la COLONisation moderne au service du Christ n'a pas renié l'Ancien Testament. Pas plus que ces admirateurs de notre époque avec par exemple le "plaidoyer pour ma terre" de Herbert Pagani que l'on trouve sur de nombreux sites Internet

http://www.alephbeth.net/israel/herbertpagani.html
http://www.col.fr/article-123.html
http://www.harissa.com/D_forum/Judaisme/plaidoyerhp.htm, http://www.sefarad.org/desinfo/20020325.html)

Cristobal COLON était parti pour "une mission divine" à la recherche d'or "pour reconstruire le temple de Jérusalem".

Et bien sûr l'économie divine ne souffre pas que l'on y résiste. Ainsi quand les Amérindiens de 14 ans et plus ne lui ramenaient pas suffisamment d'or, l'Illuminé de Dieu leur faisait trancher les mains et saigner à blanc !

Victor Hugo et son "hommage inspiré" à Victor Schoelcher

Toujours dans la droite ligne du Pillage et de
la Colonisation divine : Lisez ces extraits du discours, un 18 mai 1879, du sieur Victor Hugo en hommage à Victor Schoelcher, lequel est célébré encore aujourd'hui pour "son" combat contre l'esclavage des Noirs.

Est-ce que vous voyez le barrage ?

Il est là, devant vous, ce bloc de sable et de cendre, ce morceau inerte et passif qui,  depuis six mille ans, fait obstacle à la marche universelle, ce monstrueux Cham qui arrête Sem par son énormité, -l’Afrique.

Quelle terre que cette Afrique ! L’Asie a son histoire, l’Amérique a son histoire, l’Australie elle-même a son histoire.

L’Afrique n’a pas d’histoire. Une sorte de légende vaste et obscure l’enveloppe. Rome l’a touchée, pour la supprimer

Allez, Peuples ! Emparez-vous de cette terre. Prenez là. A qui ? À personne. Prenez cette terre à Dieu.
Dieu donne la terre aux hommes, Dieu offre l’Afrique à l’Europe. Prenez-la. "

Alors, Jeunes Africains, ne permettez plus aux autres d'écrire votre Histoire et de vous insulter.

Debout !

© Gilbert Léonard