Thabo_MbekiDe sources diplomatiques annoncent l’arrivée dans les prochains jours à Kinshasa, du président  sud-africain Thabo Mbeki, dans le cadre d’une visite d’Etat. Le président sud-africain sera à la tête d’une forte délégation des acteurs  politiques et des hommes d’affaires sud-africains.

Au cours de cette  visite de travail, le président Thabo Mbeki aura des entretiens avec son homologue congolais Joseph Kabila ainsi que les responsables de différentes institutions de la République.

Mais selon nos sources, la visite du président sud-africain en RDC revêt aussi un caractère économique. Dans la mesure où les délégations congolaises et sud-africaines feront l’évaluation des accords bilatéraux signés entre

la RDC et l’Afrique du Sud lors de la visite du président sud-africaine en RDC en 2006 « La tenue de ces assises  constituera une occasion d’évoquer la coopération bilatérale entre les deux parties », a déclaré l’ambassadeur de la République d’Afrique du Sud en République démocratique du Congo, Dr Molefe Isele qui soulignent ainsi l’importance de la tenue de la réunion bilatérale RDC-Afrique du Sud.

La réhabilitation d’Inga

Au cours d’un entretien avec la presse à Pretoria, le président Mbeki a lancé un appel  à la communauté internationale pour qu’elle  n’hésite plus à apporter sa contribution à la reconstruction économique de

la République démocratique du Congo, pays qui a  réussi un virage important, celui des élections, et qui se tourne a présent vers la phase de sa reconstruction économique. Le président Mbeki a proposé l’idée d’un Plan Marshall pour la République démocratique du Congo afin que le pays redevienne une puissance économique, sociale et culturelle au cœur de l’Afrique.

« L’Afrique du Sud s’est déjà engagée aux côtés de la RDC pour qu’il relève les défis. Je crois qu’il y  a vraiment lieu d’être optimistes. Surtout l’orsqu’on voit la volonté des Congolais de prendre en mains leur destins. Il faut des investisseurs peut amener les capitaux frais, nécessaires à la reconstruction   du Congo », dixit le président Thabo Mbeki.

Il a rappelé que la République sud-africaine s’est engagée à réhabiliter et à moderniser le barrage hydroélectrique  d’Inga, dans le cadre de Nepad, à renforcer les capacités des diplomates congolais chargés de la politique à travers l’Académie diplomatique et accroître sa coopération avec la RDC dans les domaines de transports, de l’agriculture, du tourisme et de l’éducation et de la recherche scientifique.La Commission mixte Afrique du Sud-RDC traitera d’autres   aspects de la coopération bilatérale.

Parrain du processus démocratique

L’Afrique du Sud a servi de cadre aux Congolais pour écrire l’une des plus belles  pages de l’histoire du pays. En effet, entre février et avril 2002, plus de 350 Congolais de différentes organisations et Force vives de la société  ont participé au Dialogue Inter Congolais à Sun City.

L’Afrique du Sud, l’un des pays frères et amis de la RDC s’est beaucoup investi dans la recherche de la paix et de l’instauration de la démocratie  en RDC. Cette implication très active de l’Afrique du Sud au processus de paix en RDC a été manifeste déjà pendant les négociations entre les deux anciens chefs d’Etat congolais, le feu maréchal  Mobutu et Laurent-Désiré Kabila, sous la médiation de Nelson Mandela.

Lors des visites en Afrique du Sud, le chef de l’Etat congolais et son pair sud-africain, Thabo Mbeki ont réaffirmé leur volonté d’accroître la coopération bilatérale entre les deux pays qui sont appelés à jouer le rôle de locomotive du continent africain dans le cadre de l’Union africaine, du Nepad et de la Sadc.

Le chef de l’Etat congolais a eu l’occasion de participer au Forum économique mondial à Durban où il a eu des échanges francs et fructueux avec les opérateurs économiques et investisseurs qui participaient à ce forum. Ces derniers se sont  du reste dit disposés à venir investir au Congo. A condition que la sécurité soit assurée, et que la sécurité juridique  des investisseurs soient garanties dans le code des investissements.

Pour un  grand nombre d’opérateurs économiques, la réussite Plan Marshall en RDC pour la réalisation d’une véritable révolution culturelle caractérisée par une révolution  culturelle qui devra se traduire  par la démocratisation, la bonne gouvernance et la promotion des investissements  privés et publics, gage de développement.

© Luc-Roger Mbala Bemba