Monuc_et_complicesJ'entends dire ce que je pense sur la crise de l'Est de la RDCongo. Je veux savoir par quel tour de passe-passe et par quelle pression la Monuc et l'UE viennent d'obtenir du Gouvernement Congolais et les FARDC un cessez-le-feu contre les terroristes, génocidaires et agresseurs rwando-banyamulenge du CNDP de Nkundabatwaré et de son maître Paul Kagamé.

La RDCongo n'appartient ni au Conseil de Sécurité des Nations unies ni à l'Union Européenne ni à la marionnette Joseph Kabila pour imposer leur vue aux affaires internes des Congolais. Je suis très choqué,peiné et sidéré que William Swing se comporte au sol de nos ancêtres à un bourgeois gentilhomme entouré d'un Gouvernement Joseph Kabila-Gizenga et les Forces Armées Congolaises de béni-oui-oui,de cire-pompes et de courtisans à la solde des impérialistes occidentaux.

Le bourgeois gentilhomme, c'est toujours celui qui se met en scène. William Swing est celui qui se met en scène pour décider de l'avenir de la RDCongo selon le gré du Conseil de Sécurité des Nation unies, chose qui doit être catégoriquement rejetée et combattue par notre peuple. Le Gouvernement de Kinshasa et les FARDC ne doivent pas négocier avec les agresseurs, terroristes et génocidaires du CNDP. Ils doivent être combattus et détruits. Je salue le courage et la détermination de nos FARDC à combattre ces génocidaires du CNDP malgré le peu des moyens mis à leur disposition.

Le cessez-le-feu avec ces occupants du CNDP doit faire réfléchir Joseph Kabila et son Gouvernement car c'est l'une des erreurs qui ont été commises par le passé face aux mêmes agresseurs, terroristes et génocidaires rwando-banyamulenge. L'option militaire doit être privilégiée par le Gouvernement Kabila-Gizenga  pour mettre fin à la saloperie des occupants rwando-banyamulenge qui massacrent notre peuple.

C'est l'unique et meilleure solution durable qui apportera la paix, la sécurité et la stabilité à l'Est afin de protéger les Kivutiens contre ces terroristes rwando-banyamulenge du CNDP.

Je pense qu'il faut avoir du courage et la volonté d'agir, puis une réelle capacité d'écoute et de questionnement de la souffrance de nos concitoyens du Kivu pour se laisser distraire au cessez-le-feu sous la pression de la Monuc et de l'UE.

Il faut animer le nationalisme, qu'il y ait des grandes voix, des consciences capables de porter le combat et de nous permettre de retrouver l'unité nationale ainsi que les localités sous occupation des forces étrangères.

Chacun des Congolais doit remplir le rôle de conscience et d'aiguillon d'un peuple qui ne doit pas s'endormir sur ses lauriers, parce que le pays brûle, le pays est sous occupation internationale et rien ne va pas sur l'ensemble du territoire national. Notre courage, notre volonté et notre détermination seront les armes nucléaires contre ceux qui  nous détruisent. Nous devons tous se mettre en scène pour la défense de la Patrie et de notre peuple.

Les Représentants de l'Onu et de l'U-E en RDCongo sont un virus dangereux comme celui du VIH/Sida en imposant un cessez-le-feu aux FARDC contre les terroristes, génocidaires et agresseurs du CNDP. Ces deux personnalités de l'impérialisme occidental constituent  aujourd'hui la source d'une grande injustice et humiliation du Gouvernement Congolais et de son peuple.

Il faut que le Conseil de Sécurité des Nations unies et l'U-E arrêtent leur politique d'hypocrisie face à l'occupation Congolaise qui totalise aujourd'hui 10 ans.

Depuis 2004, c’est les mêmes mots qu'on voit resurgir régulièrement: paix, sécurité, stabilité et développement de la région des grands lacs, alors qu'ils sont les financiers de la déstabilisation et destruction de la RDCongo.

Cela fait des années qu'ils nous expliquent que la RDCongo doit comprendre sa place dans le continent africain, sachant qu'ils sont les premiers qui tirent notre pays vers le bas et financent des rébellions montées sur notre territoire national par des marionnettes en quête de s'enrichir facilement ou d'accéder aux affaires de l'Etat.

Peuple Congolais,

Ce n'est donc pas en terre Onusienne que se fera la révolution sécuritaire, du développement et de la paix de notre pays et de la région des grands lacs.

Une nouvelle convenue politique et diplomatique avec nos pays voisins et les  occupants rwando-banyamulenge enfoncerait le Kivu dans la crise profonde et peut-être le contrôle et la proclamation d'une"Républiquette rwando-banyamulenge" à l'Est de la RDCongo.

D'où, je soutiens l'option militaire pour mettre fin à cette crise qui a déjà fait plus de 4 millions des victimes. Les FARDC ne doivent pas rester un tour de Babel incapable de la moindre victoire sur les ennemis de la patrie.

Gabriel Maindo
Membre et Cadre de l'UDPS/Belux

Source : Correspondance Particuliere | Date : 2007-09-07 à 15:01:54