Arm_e_Nkunda_KivuDes coups de feu ont été entendus entre 05.00 et 07.00 de ce matin à Rumangabo, sur l'axe Goma-Rutshuru, dans le Nord-Kivu (Nord-Est de la République démocratique du Congo, RDC), ont rapporté des sources de la MISNA.

La région est depuis fin août le théâtre de combats entre l'armée régulière (Fardc) et les rebelles fidèles à Laurent Nkunda, général dissident et philo-rwandais. Les même sources précisent que la situation reste calme à Saké, près de 40 kilomètres au nord-ouest de Goma, sous contrôle des militaires avec l'appui de la Mission de l'Organisation des Nations unies au Congo (Monuc).

Hier après-midi, un cessez-le-feu avait été conclu grâce à la médiation de la Monuc à Saké, une désertée par ses habitants. Sur le plan humanitaire, un recensement des populations déplacées est en cours, particulièrement à Mugunga, près de Goma, où se sont regroupés les civils fuyant les zones de combats. Des estimations encore provisoires parlent d'au moins 30.000 nouveaux déplacés qui viennent s'ajouter aux milliers qui avaient abandonné leurs villages à cause de l'insécurité de ces derniers mois.

© Misna.org