hortefeux_adnDans un édito au vitriol, le prestigieux quotidien américain dénonce une «nouvelle loi hideuse» et n'hésite pas à dresser un parallèle avec certaines lois de la France de Vichy

«Les questions d’immigration font ressortir les pires instincts des hommes politiques qui devraient être plus raisonnables». Dimanche, le New York Times a publié un éditorial corrosif intitulé «Bigoterie pseudo-scientifique en France», pour vilipender le projet de loi sur l’immigration de la France, et notamment la mise en place de test ADN, qualifiée de «loi hideuse».

«Les tests ADN peuvent être utiles pour établir la culpabilité ou l’innocence dans une affaire criminelle. Mais ils n’ont rien à faire dans une loi sur l’immigration», peut-on lire.

Leçons de l’histoire

Le quotidien ne comprend pas que la France n’ait pas retenu les leçons de son histoire. «Des notions pseudo-scientifiques de lignée pure ont été introduites avec de conséquences tragiques, sous l’occupation par les Nazis et leurs collaborateurs de Vichy».

Fort de ce constat, le New York Times estime que Nicolas Sarkozy «aurait pu intervenir pour stopper ce projet de loi à n’importe quel instant, et en a encore la possibilité», mais «ne le fera sans doute pas».

«Alors qu’il est lui-même le fils d’un immigré hongrois, Mr Sarkozy s’est fait un nom politique avec ses critiques acerbes sur les immigrés récents, et notamment sur ceux originaires d’Afrique du Nord», affirme le quotidien qui voit dans cette thématique un levier électoral.

Et de conclure : «Nicolas Sarkozy veut être considéré comme un homme d’Etat. Qu’il agisse en tant que tel.»

LeFigaro.fr | Julie Connan |  Publié le 22 octobre 2007 | Actualisé le 22 octobre 2007 : 13h32

NDLR : En Belgique, cela fait de nombreuses annés que les tests ADN sont imposés aux familles invoquant le regroupement familial. On parle de plusieurs centaines d'euros (+ou- 500) par enfant ...
Dunia SENDWE