Sans_titreL'émirat de Dubaï a proposé jeudi d'aider 103 enfants au centre d'une controverse provoquée par la tentative de l'association française Arche de Zoé de les emmener du Tchad en France.

"Dubaï Cares" propose de financer les efforts pour "retrouver les familles des enfants, les réunir et les ramener à l'école", a affirmé sous couvert de l'anonymat un responsable de cette campagne de collecte de fonds en faveur des enfants défavorisés. Cette campagne a été lancée le 19 septembre par l'émir de Dubaï, Cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum, également Premier ministre et vice-président de la fédération des Emirats arabes unis dont Dubaï est membre, pour aider à l'éducation d'un million d'enfants de pays pauvres. Elle doit durer encore deux semaines et a jusqu'à présent récolté plus de 367 millions de dollars.

Selon le responsable de la campagne, les contacts ont commencé à travers les ambassades des Emirats pour faire part de cette offre de venir en aide aux 103 enfants du Darfour. "Nous parlons au gouvernement du Tchad et plus tard nous entrerons en contact avec la France et le Soudan", a-t-il dit. "Nous faisons cela dans un but purement humanitaire". Neuf Français -7 membres de l'Arche de Zoé et 3 journalistes -, les sept Espagnols de l'équipage, un pilote belge qui les a acheminés à Abéché depuis la frontière tchado-soudanaise, et deux responsables tchadiens ont été inculpés et écroués au Tchad pour "enlèvement de mineurs", "escroquerie" ou "complicité".

L'Arche de Zoé affirme avoir voulu "sauver de la mort" des "orphelins" du Darfour, région de l'ouest du Soudan frontalière du Tchad, en proie à la guerre civile. L'opération a été stoppée le 25 octobre à l'aérodrome d'Abéché par les autorités tchadiennes. Le responsable a indiqué que "Dubaï Cares" s'était déjà engagé à aider au financement de l'éducation de milliers d'enfants du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared au Liban, dévasté par plus de trois mois de combats entre l'armée libanaise et le groupe du Fatah al-Islam. (belga)

NDLR : Un grand merci au Cheikh Mohammad ben Rached al-Maktoum pour son aide financière désintéressée. Tandis que la plupart des médias occidentaux semblent se soucier du sort des kidnappeurs, Cheikh Mohammad nous montre un exemple de solidarité désintéressée à l'égard de ces enfants. Qu'Allah le bénisse ainsi que toute sa descendance !

Dunia SENDWE