Dunia_SENDWEChers amis Internautes,

Je vous souhaite à tous de passer d'excellentes fêtes de fin d'année auprès de vos êtres les plus chers. Ci-après, un texte qui amène à une réflexion profonde en guise de voeux.Tout en vous remerciant pour votre confiance et votre soutien, je vous prie d'accepter mes meilleurs voeux.

Ensemble, nous pouvons changer le monde ! Bonne Année 2008 !

Dunia SENDWE


Les problèmes de l’humanité cesseront-ils un jour ?

“ 1/4 de la population mondiale vit dans la pauvreté ; 1,3 milliard d’humains survivent avec moins d’un dollar par jour ; 1 milliard sont illettrés ; 1,3 milliard n’ont pas accès à l’eau potable et 1 milliard souffrent de la faim chaque jour. ”

Tel est l’état du monde décrit dans un rapport venant d’Irlande.

Quelle sombre mise en accusation de l’incapacité de l’homme à trouver des solutions durables aux problèmes mondiaux ! Ces problèmes semblent d’autant plus tragiques quand on s’aperçoit que la vaste majorité des personnes décrites dans ce rapport sont des femmes et des enfants sans défense. N’est-il pas consternant qu’en ce XXIe siècle “ l’on ne compte plus les violations de leurs droits ” ? (La situation des enfants dans le monde 2000).

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) s’est déclaré convaincu que l’on pourrait cependant mettre fin à ce cortège ” de calamités

Selon cette organisation, les terribles conditions que ces milliards de malheureux doivent subir de nos jours ne sont “ ni inévitables ni immuables ”. D’ailleurs, elle a lancé un appel “ à tous les peuples pour qu’ils participent à l’avènement d’un nouveau monde en une seule génération ”. Dans ce monde, l’humanité tout entière serait ‘ libérée de la pauvreté et de la discrimination, de la violence et de la maladie ’.

Ceux qui forment de tels vœux se sentent encouragés à le faire en voyant des personnes altruistes accomplir d’ores et déjà un travail énorme pour atténuer les tristes conséquences d’“ une série, apparemment interminable, de conflits et de crises ”. Par exemple, ces 15 dernières années, le projet Enfants de Tchernobyl “ a permis d’atténuer les souffrances de centaines d’enfants atteints d’un cancer dû aux retombées radioactives ”. (The Irish Examiner, 4 avril 2000.) Indéniablement, les organisations humanitaires, grandes et petites, sont très efficaces auprès des innombrables victimes de la guerre et des catastrophes.

Toutefois, cela n’empêche pas ces organisations d’être réalistes. Elles savent bien que les problèmes actuels “ sont plus répandus et plus profondément enracinés qu’il y a seulement 10 ans ”. David Begg, directeur de l’Irish charity Concern, déclare que “ le personnel, les partenaires et les donateurs ont réagi de façon formidable ” lors des inondations au Mozambique. “ Mais seuls, ajoute-t-il, nous ne pouvons faire face à l’ampleur de ces catastrophes. ” Au sujet de l’aide apportée à l’Afrique, il admet sincèrement que “ les lueurs d’espoir, bien que réelles, sont faibles ”. Beaucoup reconnaîtront que ses propos résument tout aussi bien la situation mondiale. Est-il réaliste d’espérer voir s’établir ce “ nouveau monde en une seule génération ” ?

Quoique l’aide humanitaire aujourd’hui déployée soit digne d’éloges, il est sage de prendre en considération une autre perspective : vivre dans un monde nouveau où règnent la justice et la paix

“ L’ACTION humanitaire a peu de valeur si elle ne s’intègre pas dans un cadre stratégique et politique qui s’attaque aux causes mêmes des conflits. L’expérience montre, encore et encore, que la seule action humanitaire est impuissante devant des problèmes d’ordre strictement politique. ” — Les Réfugiés dans le monde 2000.

Malgré l’ampleur de l’action humanitaire, les problèmes actuels augmentent inexorablement

La politique peut-elle apporter une solution durable ? Vraisemblablement pas. Mais alors, où trouver cette solution ? Au début de sa lettre aux chrétiens d’Éphèse, l’apôtre Paul explique dans un passage éloquent comment Dieu mettra fin à tous les problèmes de l’humanité. Il va jusqu’à indiquer l’instrument dont Dieu se servira, instrument qui s’attaquera aux causes mêmes de tous les problèmes qui nous accablent aujourd’hui. Pourquoi ne pas examiner ce que dit Paul en Éphésiens 1:3-10 ?

Selon l’apôtre, le dessein de Dieu porte sur “ une administration [ou gestion] au terme des temps fixés ”. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela signifie que Dieu a fixé un temps où il agira de façon à “ réunir toutes choses de nouveau dans le Christ, les choses qui sont dans les cieux et les choses qui sont sur la terre ”. (Éphésiens 1:10) Oui, Dieu a pris des dispositions pour remettre en harmonie, sous sa domination directe, tout ce qui est dans le ciel et sur la terre. Notons qu’en rapport avec le terme rendu ici par “ réunir ”, le bibliste J. Thayer précise : “ Rassembler de nouveau pour lui-même [...] les choses et les êtres (jusqu’ici désunis par le péché) dans un état fusionnel de communion en Christ. ”

Dieu doit donc agir en tenant compte de la façon dont la désunion est apparue à l’origine. Tôt dans l’histoire de l’homme, nos premiers parents — Adam et Ève — ont suivi Satan le Diable dans sa rébellion contre Dieu. Ils voulaient l’indépendance, en l’occurrence le droit de décider eux-mêmes de ce qui était bon et de ce qui était mauvais (Genèse 3:1-5). Conformément à la justice divine, ils ont été chassés de la famille de Dieu, perdant ainsi leur amitié avec lui. Ils ont précipité l’humanité dans l’imperfection, avec toutes les conséquences terribles que nous connaissons aujourd’hui. Romains 5:12.

Pourquoi Dieu les a-t-il laissés agir ainsi ? Demanderont peut-être certains

Pourquoi n’a-t-il pas tout bonnement utilisé sa puissance suprême et fait respecter sa volonté ? Nous n’aurions pas eu à subir toutes les peines et toutes les souffrances actuelles. ’ On serait tenté de raisonner ainsi. Mais qu’aurait véritablement prouvé un tel recours à la force irrésistible ? Admirez-vous ou approuvez-vous une personne qui, à la moindre objection, réprime purement et simplement toute opposition parce qu’elle en a le pouvoir ? Certainement pas !

Ces rebelles n’ont pas tant contesté la toute-puissance de Dieu que la légitimité et la justice de sa domination. Pour régler définitivement ces questions fondamentales, YaHWeH a laissé ses créatures gérer leurs affaires en se passant de son autorité directe, mais seulement pendant un temps (Ecclésiaste 3:1 ; Luc 21:24). Ce délai écoulé, il interviendra pour reprendre la direction totale de la terre. Dès lors, il apparaîtra clairement que sa domination est le seul moyen de garantir la paix, le bonheur et la prospérité durables aux habitants de la terre. Tous les oppresseurs de ce monde disparaîtront à jamais. Psaume 72:12-14 ; Daniel 2:44.

Tout cela, YaHWeH l’a prévu il y a bien longtemps. Paul précise “ avant la fondation du monde ”. (Éphésiens 1:4.) Ce n’était pas avant la création de la terre ni avant celle d’Adam et Ève. Ce monde était alors “ très bon ”, et la rébellion n’avait pas encore éclaté (Genèse 1:31). À quel “ monde ” l’apôtre Paul faisait-il donc allusion ? À celui des enfants d’Adam et Ève un monde pécheur et imparfait pouvant cependant espérer être racheté. Avant même que ces enfants naissent, YaHWeH savait comment il allait procéder pour soulager les descendants rachetables d’Adam. Romains 8:20.

Bien sûr, cela ne laisse pas entendre que le Souverain de l’univers doit résoudre les problèmes à la manière des humains qui, dans l’éventualité d’une situation critique, élaborent différents plans détaillés. Le Dieu Tout-Puissant, lui, énonce clairement son dessein et l’accomplit. Paul explique néanmoins comment YaHWeH compte régler les choses afin de soulager durablement l’humanité. Quelles mesures a-t-il prises ?

Paul explique que les disciples de Christ oints de l’esprit jouent un rôle particulier pour ce qui est de réparer le mal causé par le péché adamique. YaHWeH “ nous a choisis en union avec [Christ] ”, dit Paul, pour régner avec Jésus dans son Royaume céleste. Paul explique un peu plus loin que YaHWeH “ nous a destinés d’avance à être adoptés comme fils pour lui-même, grâce à Jésus Christ ”. (Éphésiens 1:4, 5.) Il va de soi que YaHWeH ne les a pas choisis, ou destinés d’avance, en tant qu’individus. En revanche, il a destiné d’avance une classe de personnes fidèles et dévouées qui, avec Christ, réparera le mal que Satan le Diable ainsi qu’Adam et Ève ont causé à la famille humaine. Luc 12:32 ; Hébreux 2:14-18.

Rendez-vous compte ! En contestant la souveraineté divine, Satan a insinué que les humains créés par Dieu avaient un défaut, que face à une pression ou à une incitation suffisantes, tous se rebelleraient contre la domination de Dieu (Job 1:7-12 ; 2:2-5). Dans une manifestation spectaculaire de “ sa glorieuse faveur imméritée ”, YaHWeH Dieu a démontré en temps voulu sa confiance dans ses créatures terrestres en adoptant des membres de la famille pécheresse d’Adam pour en faire ses enfants spirituels. Ces derniers, constituant un petit groupe, seraient pris pour servir au ciel. Dans quel but ? Éphésiens 1:3-6 ; Jean 14:2, 3 ; 1 Thessaloniciens 4:15-17 ; 1 Pierre 1:3, 4.

Selon l’apôtre Paul, les fils adoptifs de Dieu deviennent “ cohéritiers de Christ ” dans son Royaume céleste (Romains 8:14-17). En tant que rois et prêtres, ils aideront à libérer la famille humaine de la peine et des souffrances qu’elle connaît (Apocalypse 5:10). Certes, “ jusqu’à maintenant toute la création ne cesse de gémir ensemble et de souffrir ensemble ”. Pourtant, ces fils de Dieu soigneusement choisis interviendront bientôt aux côtés de Jésus Christ, et tous les humains obéissants ‘ seront libérés de l’esclavage de la corruption et auront de nouveau la liberté glorieuse des enfants de Dieu ’. Romains 8:18-22.

Tout cela est rendu possible grâce à ce qui est sans doute l’expression la plus extraordinaire de la faveur imméritée de Dieu à l’égard des humains rachetables : le sacrifice rédempteur de Jésus Christ. Paul a écrit : ‘ Par le moyen de Jésus Christ nous avons la libération par rançon grâce au sang de celui-là, oui le pardon de nos fautes, selon la richesse de sa faveur imméritée. ’ Éphésiens 1:7.

Jésus Christ est le protagoniste dans la réalisation du dessein divin (Hébreux 2:10). Son sacrifice rédempteur constitue le fondement légal permettant à YaHWeH d’accueillir des descendants d’Adam dans sa famille céleste et de libérer l’humanité des conséquences du péché adamique, sans saper la confiance en Ses lois et en Ses principes (Matthieu 20:28 ; 1 Timothée 2:6). YaHWeH a agi d’une façon qui soutient sa justice et répond aux exigences du droit parfait. Romains 3:22-26.

Des milliers d’années se sont écoulées avant que Dieu ne révèle précisément comment il réaliserait son dessein pour la terre. Puis au Ier siècle de notre ère, ‘ il a fait connaître aux chrétiens le saint secret de sa volonté ’. (Éphésiens 1:9.) Paul et d’autres chrétiens oints ont alors parfaitement compris le rôle merveilleux assigné à Jésus Christ dans l’accomplissement du dessein divin. Ils ont également commencé à saisir la responsabilité particulière qu’ils avaient en tant que cohéritiers de Christ dans son Royaume céleste (Éphésiens 3:5, 6, 8-11). Effectivement, le Royaume dirigé par Jésus Christ et ses cosouverains est l’instrument que Dieu utilisera pour instaurer la paix durable, non seulement au ciel, mais aussi sur la terre (Matthieu 6:9, 10). Grâce à ce Royaume, YaHWeH rétablira sur la terre les conditions qu’il avait prévues à l’origine. Isaïe 45:18 ; 65:21-23 ; Actes 3:21.

Le moment qu’il a fixé pour intervenir personnellement et débarrasser la terre de toute oppression et injustice est proche. Mais à vrai dire, YaHWeH a déjà amorcé ce rétablissement à la Pentecôte 33 de notre ère. De quelle façon ? En commençant à rassembler “ les choses qui sont dans les cieux ”, c’est-à-dire ceux qui vont régner avec Christ dans les cieux. Les chrétiens d’Éphèse en font partie (Éphésiens 2:4-7). Plus récemment, à notre époque, YaHWeH rassemble “ les choses qui sont sur la terre ”. (Éphésiens 1:10.) Par une campagne de prédication mondiale, il fait connaître à toutes les nations la bonne nouvelle de son Royaume dirigé par Jésus Christ. Ceux qui réagissent favorablement sont d’ores et déjà rassemblés en un lieu de protection et de guérison spirituelles (Jean 10:16). Bientôt, ils habiteront une terre purifiée et paradisiaque et seront totalement libérés de l’injustice et de la souffrance. 2 Pierre 3:13 ; Apocalypse 11:18.

Des “ progrès remarquables ” ont été faits dans le domaine de l’aide humanitaire pour aider les opprimés (La situation des enfants dans le monde 2000).

Toutefois, le progrès le plus remarquable consistera en l’intervention, imminente, de Christ Jésus et de ses cosouverains dans le Royaume céleste. Ils s’attaqueront définitivement aux causes mêmes des conflits et de tous les autres maux qui nous assaillent. Ils mettront fin à tous les problèmes de l’humanité. Apocalypse 21:1-4.

© Christian Baert